Elise Titane

Quotidien d'une prof d'école, pas seulement à l'école.

29 juillet 2008

Poste fractionné 6 - une centaine de prénoms d'élèves.

J'ai fait le calcul : cette année, avec quatre classes, j'ai eu à retenir 107 prénoms d'élèves. Je compte ceux qui sont partis, arrivés, ou ont été de passage, en cours d'année.Masks for children at Takahata Fudo Temple, Hino, Tokyo

Alors on y arrive, hein. Au bout de deux semaines on a retenu les trois quarts des prénoms, si on se débrouille bien.
Au bout de trois semaines, quand on voit le visage d'un élève, on a rapidement son prénom en tête.
L'inverse par contre n'est pas évident. Quand un collègue te parle de Mathys ou de Maeva, il te faut plusieurs secondes pour le resituer dans sa classe et le visualiser.
Le plus dur c'est quand on est en-dehors du contexte de la classe. Quand je croise un élève au supermarché ou ailleurs, je retrouve rapidement son prénom, mais par contre, impossible de dire quand quelle école il/elle est. Je ne sais pas pourquoi. Si d'autres fractionné(e)s peuvent me dire s'ils sont dans le même cas, ça m'intéresse, je me demande si c'est mon cerveau qui est déficient ou si c'est explicable rationnellement.

C'est difficile aussi quand on te donne un nom de famille, d'associer le prénom correspondant. Surtout quand il y a des noms de familles semblables d'une classe / d'une école à l'autre. Ou quand tu es dans l'école du lundi et que les collègues parlent du petit Bryan, toi tu te joins à la conversation alors que tu crois parler du petit Brian de l'école du mardi. Forcément c'est du sport... Ou tu appelles Aymeric le petit Vincent de la classe du lundi, qui ressemble tellement au petit Aymeric de la classe du vendredi.

Jusqu'à la fin de l'année il y aura toujours quelques "paires", d'une même classe, que tu confondras. Aymeric et Eric, qui ont la même coiffure et la même bouille, et presque le même prénom. Mais aussi Ingrid et Cassandra : le prénom est différent mais elles sont toujours ensemble, ont les mêmes cheveux, les mêmes habits, et se suivent quand on fait l'appel. Même que des fois, tu regardes dans la direction d'Ingrid en appelant Cassandra au tableau, et les fillettes finissent par se douter que tu les confonds. Tu redoutes les jour où elles s'amuseront à inverser leurs prénoms pour une journée...

Tu ne peux pas retenir toutes les places, et évidemment certains profitent du jour où c'est "l'autre maîtresse" pour changer de place en espérant que tu ne le remarqueras pas... gagné, mais jusqu'à la récré seulement. Parce que tu as pensé à faire un plan de la classe, spécifiquement pour cette classe de petits sportifs.

Evidemment, à force de confondre Emilie et Elodie, le jour où Emilie a mal au ventre et qu'il faut appeler les parents, tu appelleras les parents d'Elodie, et c'est seulement à la porte de l'école, alors que les parents essayent à coup de portable de s'organiser pour se faire remplacer au travail, qu'on s'apercevra de la confusion. Tu n'auras plus qu'à te confondre en excuses, facile sur le moment parce que les parents sont soudain rassurés, mais le soir ils reviendront te voir parce que vous imaginez, et si c'était votre fille...
Ca sent le vécu hein? Celle-là, elle restera sans doute plusieurs siècles mois au numéro un du Top 50 de CalamiTitane, croyez-moi. D'ailleurs si un collègue ou parent me lit, ça y est, je suis démasquée, je dois être la seule maîtresse de toute la galaxie région à être capable de faire ce genre de bourde.

 

Conseils perso :

  • Demander aux enfants d'afficher leurs prénoms les premières semaines, c'est une évidence. Et si tu as des maternelles, ben... là je sais pas. Désolée.
  • Le seul vrai moyen efficace pour retenir les prénoms, selon moi, c'est de faire l'appel chaque matin et chaque après-midi au début de l'année, en regardant les enfants puis sans les regarder (en essayant de visualiser l'enfant - en cas d'échec on lève le nez pour se remémorer le visage qui va avec).
    Si les symptômes persistent au bout de plusieurs semaines, trouver des moyens mnémotechniques stupides pour retenir de force.
    Si on confond deux élèves, le mieux c'est de leur en faire part oralement, pour pas que ça les étonne et pour qu'ils/elles rectifient en cas de confusion sans que ce soit blessant. Ca peut, de plus, être l'occasion pour eux de mettre le doigts sur des signes distinctifs auxquels on n'aurait pas pensé.
  • A chaque rentrée de vacances, on met un peu plus de temps à retrouver les prénoms. Le mieux c'est de prendre trois minutes pendant qu'ils arrivent, avant la classe, pour se remémorer rapidement chaque prénom, ça fera toujours ça de gagné quand on arrivera en classe.
  • Faire un plan de la classe avec les prénoms, pour ne pas être complètement ridicule en cas d'hésitation soudaine au mois d'avril entre Ludivine et Emeline. C'est utile aussi pour repérer les élèves qui essayent de changer de place sans prévenir.
  • Quand on rencontre un parent, le noter sur le cahier de liaison Quart-temps / Titulaire, pour mieux mémoriser l'événement - et aussi pour que votre titulaire soit au courant. On a plus de chances de s'en souvenir quand on reverra le parent, si on a associé quequepart le thème abordé avec le parent et le prénom de l'élève (je sais pas si je suis claire là).
    Ca peut être même encore mieux d'avoir dans la classe un classeur avec des fiches pour chaque enfant où on note chaque contact avec la famille, pour mieux connaître chacun des cent et quelques élèves ou au moins ceux qui posent des difficultés.
  • Noter les prénoms des collègues à la rentrée. Je sais, c'est affreux, mais c'est encore plus affreux quand on te dit "bah pour le papier calque, t'auras qu'à demander à Mélissa" gloups o_O au secours c'est qui Mélissa?
  • ...Prendre son mal en patience.

 

 

Gribouillé par titane à 19:27 - sur le terrain - 9 commentaires / contributions - Url [#]
Mots-clé associés: , , , ,
Et si t'as des amis qui touitent ou qui fessent les boucs, tu peux partager la bonne parole. Ou créer un beuze.

Commentaires, questions et autres participations

    aie aie aie

    salut!
    je découvre ton blog depuis peu, il est vraiment très sympas, merci pour toutes les astuces!
    moi je vais faire ma première rentrée (T1) et mon poste biensur,... est fractionné! et oui c'est originale non? bon j'ai "un peu" la frousse quand meme, mais en lisant ton blog, je me dis que de toute façon, je vais pas mal galérer au début et que ... on ne peut pas y échapper! de plus mon poste n'est déterminé qu'a moitié...et oui je complète un mi tps mais le reste du temps et bien c'est surprise à la rentrée!!
    bon courage à tous pour la nouvelle rentrée à venir et merci pour ce petit blog vraiment cool ou je peux piocher qlq idées!

    Griffonné par Choume, 29 juillet 2008 à 21:31
  • ***************

    Coucou
    je te lis et j'adhère ayant eu 3 classes cette année, sans compter le décloisonnement en anglais!
    pour les prénoms, j'ai une bonne mémoire et VU que j'etais dans des petites écoles, j'avais peu de collègues, donc je n'ai pas eu ton souci , par contre en ce qui concerne savoir qui est le papa de qui, bonjour la galère!!!

    j'espere que tu passes de bonnes vacances
    biz

    Griffonné par graine de fée, 29 juillet 2008 à 21:46
  • autre angoisse

    Et pendant que tu fais l'appel, ressens-tu une quelconque angoisse quand les patronymes sont difficiles à prononcer ? Moi, bizarrement, c'est une des choses que je redoute : froisser des élèves en écorchant leur nom. Sans doute parce que je l'ai vécu du côté de l'écorché ?

    Enfin bon, c'est loin d'être la chose qui m'angoisse le plus dans la perspective de gérer une classe de vingt-cinq petits êtres humains...

    Griffonné par ozen, 30 juillet 2008 à 11:48
  • Même avec une classe entière et à temps complet, ça m'arrive de confondre des élèves et en général j'ai un mal fou à m'en défaire, les parents, j'ai aussi du mal et le pire a été quand j'ai eu le petit frère d'un ancie élève... ils se ressemblaient tellement que je l'ai appelé quelques temps du prénom de l'aîné...

    Griffonné par ange-etrange, 30 juillet 2008 à 14:18
  • Choume - combien de classes? sur combien d'écoles? Il y a aussi de très bons côtés, j'ai une collègue (Cerise) qui redemande chaque année son poste fractionné (3 classes, 2 écoles) et elle ne veut pas avoir sa classe pour l'instant.

    Graine de fée -coucou! bonnes vacances à toi aussi

    Ozen - la première fois que tu fais l'appel tu leur demandes de te corriger, pi tu notes en petit au crayon sur le registre les lettres muettes, ou tu soulignes celles qu'il faut prononcer, tout ça. C'est sûr, s'il n'y avait que ce problème...

    Ange-étrange : ça m'est arrivé aussi avec ma classe. Et dans ces cas-là on n'a pas d'excuse. C'est pour ça qu'être fractionné c'est aussi un avantage.

    Griffonné par titane, 31 juillet 2008 à 12:45
  • Oulala quand on te lit tout ça à l'air bien... compliqué! C'est du sport visiblement! Enfin ça demande surtout de l'organisation à ce que j'ai compris (et personnellement je n'en ai pas une once!)... Dire que moi mes élèves je connais déjà leurs prénoms avant qu'ils arrivent dans ma classe (je les connais depuis la maternelle souvent!)... vive les petites écoles de campagnes! Par contre, ça va te changer d'avoir une classe à toi cette année! Tu vas pouvoir te poser un peu... ou pas!

    Griffonné par Eddie, 01 août 2008 à 16:05
  • Eddie - de toute façon, en changeant d'école chaque année comme c'est souvent le cas au début, on a peu de chances de connaître les élèves à l'avance.
    Cette année je suis titulaire de mon poste, alors si c'est bien j'y resterai, peut-être que ça m'arrivera de connaître les enfants à l'avance, comme ça.

    Toi aussi tu vas te reposer un peu (peut-être), n'étant plus directrice cette année.

    Griffonné par titane, 01 août 2008 à 21:56
  • Et ben...Je devrais avoir trois classes de cm à la rentrée mais c'est décidé, je demande une dispo

    Griffonné par ste, 04 août 2008 à 10:56
  • ste - ah ben bravo, comme ça c'est quelqu'un d'autre qui va avoir ce poste pourri! Rah, aucun sens du sacrifice ces jeunes instits!! ;o)

    Griffonné par titane, 04 août 2008 à 13:48

Griffonner un commentaire, poser une question, nourrir mon blog