Elise Titane

Quotidien d'une prof d'école, pas seulement à l'école.

24 juillet 2008

Poste fractionné 5 - négocier avec les titulaires

Et parce que c'est les vacances, la zique qui va pas du tout avec: 

You're free to do what you want to do...

 

Un des avantages du poste fractionné, c'est qu'on n'a pas à gérer l'emploi du temps, les commandes, etc... C'est le ou la titulaire qui est responsable de la classe. L'inconvénient c'est qu'après il faut faire avec les décisions de l'autre.
J'ai mis mes Super-conseils de Vétéran du Fractionnement un peu partout.

 

 

Obtenir un emploi du temps gérable

Avant les vacances, ou avant la rentrée, ou au plus tard les tout premiers jours, il faut négocier sans rien lâcher pour avoir un maximum de matières en commun entre ses différentes classes. Ce sera un sacré gain de temps et d'énergie si on a des classes d'un même niveau ou du même cycle.

La géographie ou l'histoire c'est bien, c'est à peu près indépendant du reste des domaines. S'arranger pour faire partout la géo, ou partout l'histoire. Idem avec Découverte du Monde, espace ou temps, en cycle 2.

La conjugaison ou le vocabulaire aussi, c'est facile à gérer sans avoir à suivre l'avancée de la classe. Surtout conjugaison. En cycle 2, il faudrait quand même travailler la grammaire de phrase en préalable, pour arriver à l'idée de verbe et sujet, mais on arrive à se débrouiller pour avancer sans. En début d'année, on galère déjà bien assez avec passé/présent/futur.

"Géométrie et mesures" semble être le morceau de maths qu'on arrive facilement à séparer du reste et qui fait à peu près un quart du volume de l'année. Ca fait un peu plus du quart en fait, mais on peut négocier pour se répartir quelques morceaux. Surtout, à ce que je remarque, les classes où "géométrie et mesures" est géré par le PE en quart-temps, cette partie du programme est traitée beaucoup plus sérieusement que dans les classes "normales", où on a parfois tendance à laisser de côté la géométrie et certaines mesures casse-pieds (contenances, aires...).

Lors de la conception de l'emploi du temps pour le jour où vous êtes là, se méfier des matières apparemment ludiques et sympa à préparer, parce que les gamins considèrent ensuite cette journée comme une journée récré. Langue vivante, musique, arts plastiques, lectures offertes, jeux traditionnels: mieux vaut ne pas commencer les journées avec ce type d'activité. Les garder pour la fin de journée, et même, si possible, ne pas y consacrer tout le temps imparti, les premières semaines : on pourra toujours se rattraper en fin d'année.

Comme les Fractionnés sont souvent des tout jeunes PE, ils ont en général une habilitation en LVE, choisie ou non, et les IEN voient d'un bon oeil que ce soit le fractionné qui se colle pour l'enseignement de ladite langue, quitte à laisser le côté culturel, les connaissances sur les pays concernés, au titulaire, pour ne pas faire un trop gros horaire de LVE en une fois. Dommage, parce que si ça c'est pas ludique et générateur de bazar... Conseil au passage : évaluer régulièrement à l'oral, avec une grille de pointage, les échanges oraux réussis, sur plusieurs séances bien sûr pour pas que ce soit fastidieux - ça calme vite ceux qui pensaient qu'ils allaient s'en tirer en gloussant et en criant des bêtises.
En passant, cette année j'ai fait circuler mes flashcards faites maison d'une école à l'autre et j'ai regretté de ne pas les avoir plastifiées. Elles servaient à quatre classes au lieu d'une et ça s'use vite ces bêtes-là, même sur bristol.
Mais pour avoir accès à la plastifieuse, c'est pas toujours évident... Enfin à la plastifieuse oui, mais le plastique est rarement en libre-service, et surtout pas pour les Fractionnés, car c'est une denrée rare et très convoitée. Transition toute trouvée avec la suite...

 

 

Fournitures : s'accommoder du choix des titulaires

Si les fournitures choisies par le titulaire ne conviennent pas, ne pas avoir de remords à réclamer un classeur ou un cahier pour les matières dont on a la charge.
En plus ça peut permettre de les emporter pour les corriger, alors qu'en utilisant des cahiers "partagés", pas moyen. Bien sûr il faut être de ceux / celles qui aiment emporter une grosse pile de cahier dans leur voiture le soir.
L'avantage d'un cahier "séparé" peut aussi être que, si vous les corrigez le soir avant de partir, les enfants peuvent les prendre avec eux la veille de "votre jour", pour réviser la leçon par exemple, alors que si c'est les cahiers en commun et que votre titulaire ne les a pas corrigés à 16h30, pas moyen que les élèves fassent leurs devoirs avec.

Pour le choix des livres ou des méthodes, il y a des écoles où on a suffisamment de moyens pour que le titulaire propose à son quart-temps l'achat d'une série de manuels, par exemple en histoire ou en géo, ou une méthode de LVE. Tant mieux. Communiquer rapidement les références du manuel souhaité, avant que votre titulaire ne change d'avis!
Et il y a des écoles où le budget livres est intégralement dépensé par le titulaire : vu le budget ridicule, parfois, comment leur en vouloir.... Dans ce cas, penser à faire circuler les manuels d'une école à l'autre, avec accord des titulaires. D'autant plus facile si on ne prend qu'une demi série et qu'on a des doubles niveaux : 4 ou 5 livres de géo ou d'anglais, ça se transbahute facilement. Et sinon il y a toujours les photocopies, en faisant des recto-verso quand c'est possible pour épargner la planète.

Ne pas oublier un conseil précédemment donné : c'est pas parce qu'on n'est pas titulaire qu'on n'a pas le droit de se servir du matériel, on n'est pas là en invité(e), alors le papier millimétré, les affiches, les compas, l'agrafeuse, on a le droit de s'en servir sans essuyer ensuite ses empreintes digitales.

Essayer d'anticiper pour le matériel un peu inhabituel (matériel scientifique, matériel pour les mesures, solides...) pour demander la semaine précédente qu'on vous le mette de côté pour votre séance.
Faire l'effort de le rendre en fin de journée, d'aller le ranger dans la classe où il a été emprunté, parce que le titulaire ne pensera peut-être pas à le faire et après ça sème la pagaille dans l'école.

 

Autres trucs à arranger...

Il y a d'autres aspects qu'on aimerait bien négocier, mais si on n'est là qu'un quart du temps, on n'a pas trop son mot à dire. Je pense au fonctionnement et rythme des évaluations, au livret utilisé pour les bilans : parfois tout ça c'est l'école qui le décide, de toute façon, mais parfois non. A la façon de communiquer avec les parents : cahier de liaison ou pas. A la façon de fonctionner pour les devoirs.

Déterminer dès le départ s'il est possible que votre titulaire remplisse les bilans pour vous deux ou s'il faudra faire votre part de galère. Quatre séries de bilan, c'est long... Une de mes collègues me demandait de lui envoyer par mail les grilles de notes (tableau élèves/compétences) et remplissait tout ensuite : franchement, ça change la vie.

"Eduquer" son titulaire...

Il vaut mieux imposer, gentiment quand même hein, certaines choses à votre titulaire pour pouvoir fonctionner dans vos quatre classes pareil, plutôt que de se voir imposer quatre trucs différents.
Si votre titulaire est jeune et compréhensif, il faut faire un peu son éducation. Si je devais refaire une année de fractionnée, c'est ça que je ferais différemment.

Penser à la façon de fonctionner / communiquer entre titulaire et quart-temps. Imposer le principe du cahier de liaison, et y noter tout ce qui est important, et même au début ce qui ne l'est pas. Si jamais votre titulaire vous reproche ensuite de n'avoir pas bien géré un truc qui aurait mérité un petit mot d'explication, vous pourrez toujours faire remarquer que ce n'était pas écrit sur le cahier de liaison, et que donc...
Demander à avoir un cahier journal en commun dans la classe. C'est la moindre des choses. Il suffit de photocopier votre cahier de bord et de laisser votre copie dans la classe, le titulaire peut faire pareil avec le sien si son habitude c'est de le remporter chez lui.

Les premiers jours, imposer ostensiblement ses conditions de travail : si le bureau est encombré, tout empiler d'un côté (proprement quand même). Entasser sous un seul aimant la série de feuilles encore accrochées au tableau... mais sans rien abîmer. Surtout, ne pas les remettre en place en partant, histoire d'envoyer clairement mais poliment le message : "j'ai enlevé ce qui me gênait".

En passant, merci aux titulaires qui ont été compréhensifs avec moi :)

 

Plus difficile : faire en sorte que les différentes écoles s'accordent entre elles.

Déjà pour votre emploi du temps à vous : les titulaires sont souvent intéressées par le lundi et le vendredi mais malheureusement il n'y a qu'un lundi et qu'un vendredi par semaine.
Si c'est possible, faire un peu pression pour faire des journées entières dans les classes au lieu de changer pendant midi. Faites confiance à l'expérience des anciens fractionnés! On me l'avait conseillé à moi, mais j'ai laissé faire...

Demander en début d'année les dates de conseils de maîtres, de cycles etc, pour arriver à votre quota. Et noter chaque réunion à laquelle vous assistez.

Pour les jours de récup, heures de soutien (ça j'ai jamais eu à gérer, bon courage!), journée de solidarité et autres trucs qui peuvent ne pas coller à un emploi du temps carré, planifier tout par écrit en début d'année et faire signer par tous les titulaires avant de transmettre à l'IEN semble être la meilleure solution.
Ca évite par exemple de découvrir un soir que vous êtes attendu(e) à deux écoles le lendemain matin, et de passer la fin de journée au téléphone pour jouer à am-stram-gram qui est-ce qui est prêt à céder sa journée off au pied levé, un jeu super drôle parce qu'il dure longtemps et où de toute façon c'est vous le perdant (parce que vous aurez à assumer dans chaque école les remarques acides des collègues concernés, alors même que certains n'auront rien fait pour aider à trouver une solution constructive au moment où c'était important). Pour résumer, anticipons afin d'éviter ce genre de malaise.

 

Gribouillé par titane à 18:01 - sur le terrain - 8 commentaires / contributions - Url [#]
Mots-clé associés: ,
Et si t'as des amis qui touitent ou qui fessent les boucs, tu peux partager la bonne parole. Ou créer un beuze.

Commentaires, questions et autres participations

    Merci !

    Merci pour ce 5e opus tant attendu !
    =)
    Tu réponds en grande partie à ma question du moment !
    Et puis, je me demande même si je ne vais pas créer un blog pour rire de mon malheur !
    Cleo

    PS : Des astuce pour ouvrir un blog joliement et simplement ?!

    Griffonné par cleo, 24 juillet 2008 à 22:22
  • cleo - bonne idée, un blog ça aide bien à relativiser, et puis à raconter ses misères à des personnes qui peuvent la partager (mon zhom est très gentil mais il ne peut pas tout comprendre).
    Un blog joliment et simplement, euh... Perso je suis assez contente de canalblog même si c'est plein de pub, et tu peux avoir un blog tout prêt en quelques minutes. Si je devais refaire mon blog de zéro je passerais peut-être par Wordpress et un hébergeur payant, mais là c'est bien plus compliqué!

    Griffonné par titane, 25 juillet 2008 à 10:44
  • Très utile, ce retour sur expérience. Je garde sous le coup, ça me servira un jour, je n'en doute pas !

    Griffonné par Nynybrindacier, 28 juillet 2008 à 09:19
  • Nyny- merci!
    J'ai posté ces messages sur mon année de fractionné parce que j'aurais bien aimé lire ce genre d'expérience il y a un an. Donc si ça donne l'impression à ceux qui lisent de mieux savoir ce qui les attend, c'est que j'ai atteint mon but.

    Griffonné par titane, 28 juillet 2008 à 13:37
  • On n'imagine pas la galère des instits débutants !!! Merci pour tes conseils ... j'espère que ça me servira d'ici 3 ou 4 ans lol !

    Griffonné par Magali, 28 juillet 2008 à 19:36
  • magali - oh ben je te le souhaite pas, je te souhaite de ne jamais avoir un poste fractionné!

    Griffonné par titane, 28 juillet 2008 à 20:16
  • C'est flippant de te lire !
    Mais merci pour tout ça, ces infos me seront surement utiles si j'ai mon concours en 2009 !

    Bon courage pour l'année prochaine !
    Tu ne seras plus fractionnée hein ? Rassure moi !!

    Val

    Griffonné par valbon, 29 juillet 2008 à 23:47
  • valbon - t'en fais pas, tu t'inquièteras plus tard pour ce genre de poste! Quant à moi à la rentrée j'ai ma classe - mais ça n'est pas la garantie d'une année reposante pour autant!

    Griffonné par titane, 31 juillet 2008 à 12:51

Griffonner un commentaire, poser une question, nourrir mon blog