Elise Titane

Quotidien d'une prof d'école, pas seulement à l'école.

07 juin 2008

Poste fractionné 1 quand tous les jours ça change...

Un beau jour de mai ou de juin, ou de septembre, on te dit : Alors voilà, l'année prochaine, tu n'auras pas ta classe, tu auras des quarts-temps : tu partageras quatre classes avec les titulaires des classes, et tu passeras, chaque semaine, une journée dans chacune des classes.
Ou, si tu n'as pas de chance, tu travailles en semaines de quatre jours et demis et les calculs sont affreux pour les samedis.
Ou, si tu n'as vraiment pas de chance, les choses se compliquent et tu dois passer deux demi-journées séparées, au lieu d'une journée d'affilée, dans les classes.

 

Alors comme c'est le plus beau métier du monde, tu te dis que tu vas faire de ton mieux pour le bien des enfants, et tu t'apprêtes à prendre le chemin de l'école, enfin des écoles, dans la bonne humeur.

Oui mais voilà.
Chaque école est différente : pense aux horaires, aux clés, au code de l'alarme, au fonctionnement de la cantine, de la garderie, du ramassage, pense aux heures des récrés, pense aux équipements qu'il y a ou pas, aux moyens financiers, au nombre de classes, à l'absence de parking, aux trajets qui changeront chaque jour, découpage de l'année pour les livrets, "habitudes" de l'école en tous genres (*)...
Chaque classe est différente : pense aux différents cycles et niveaux (Petite Section ou CM2), pense que les élèves sont plus ou moins autonomes, plus ou moins bavards, plus ou moins en avance ou en retard, pense que certains auront besoin d'aide (RASED, PPRE, etc), pense à la taille et à la forme de la classe, à l'allure du tableau (vieux tableau noir écaillé, tableau blanc super propre, tableau blanc qui s'encrasse et bleuit),...

Chaque prof marche différemment : ici on a le droit de se lever pour prendre de la colle ou des ciseaux, là il faut avoir tout à sa place, ici quand on a terminé on a un travail tout prêt dans un classeur, là quand on a fini on peut dessiner au tableau ; ici les élèves peuvent parler entre deux activités, ici non ; ici les élèves apportent leur travail à la maîtresse dès que c'est fini, là ils lèvent la main, là ils ferment le cahier et font des dessins sans rien dire. Ici on a le droit d'écrire à la plume, là on prend le crayon même sur le cahier du jour. Ici on a des classeurs pour tout, là on ne sait même pas prendre une feuille dans le bon sens. Ici on souligne la date, là on n'a pas le droit...

 

Imagine all the people...

Chaque jour tu dois rouler dans un pays différent (un jour une petite école de village, un jour une grosse école à dix classes). Dans certaines écoles on roule à gauche, dans d'autres on roule à droite et les routes sont pleines d'ornières,...

Chaque jour tu dois prendre une voiture différente (ta classe) : elle marche comme ci, elle fait tel bruit quand on fait ça, elle réagit bien à telle manoeuvre et très mal à ce genre de comportement, il faut penser à bien mettre les sièges comme ci pour éviter tel problème, ...

Et chaque jour le code de la route est différent (le fonctionnement dans la classe) : ici il ne faut pas laisser les élèves se lever, ici par contre il faut qu'ils soient debout quand tu arrives en classe. Ici tu dois tout surveiller et répéter chaque matin que oui, on met la date sur le cahier de classe, là les élèves sont déjà tous prêts quand tu as terminé de faire l'appel, ici il faut qu'ils apportent leurs stylos eux-mêmes, alors que là il faut leur donner tout ce qui manque, etc.

Donc impossible d'avoir ses habitudes de jour en jour. Tout change chaque jour, et même si ça se répète d'une semaine à l'autre, les habitudes ne se créent pas. Moi qui marchais l'an dernier en m'appuyant sur les mêmes gestes dans le même ordre tout le temps tout le temps, cette année ça n'a pas été possible. TOUT est différent et c'est les petites différences qui minent le quotidien. Chaque école a sa photocopieuse, son massicot, son micro-onde et son frigo - ou pas de micro-onde ni frigo - sa clé d'entrée, sa clé de classe, sa façon d'ouvrir les volets ou les rideaux, sa façon de signaler la fin de récré,... Dans chaque école tu poses ton sac à main à un endroit différent, ton bureau est à un endroit différent chaque matin, tu as de la place dessus ou pas du tout, il y a un pot à crayon ou des tiroirs ou rien, un porte-manteau ou rien, la lumière s'allume différemment...
Et certains matins tu te trompes de clé, de sac, de cahier-journal, d'horaire ou d'itinéraire. Si si si.

 

Le conseil perso kivoskivo :

  • Tout noter en début d'année. Tout. Si, si, tout. Les heures des récrés, les clés, le fonctionnement des cantine garderie ramassage etc, les codes de la photocopieuse et de l'alarme (mais ce code-là, chhht), et au fur et à mesure, tout ce qui est décidé à deux (ou unilatéralement) sur le fonctionnement de la classe.
  • Tout faire noter par la/le titulaire : les règles de vie de la classe, le fonctionnement dans la classe ("ce que je peux faire quand j'ai fini" par exemple), le mode de distribution des fournitures (une petite affiche sur la porte du placard par exemple, étiqueter avec un post-it les piles de cahiers...), les codes utilisés au tableau (pour dire d'aller à la ligne, de sauter une ligne), le fonctionnement du coin-lecture, ...

 

 En passant un grand merci aux titulaires qui pensent à tout ça et qui font tout pour faciliter la vie de leur quart-temps / complément de temps / décharge... Et qui sont prêts à répondre à toutes les questions par téléphone même tard le soir. Moi je dis, il y a des collègues extra.

 

 

(*) : le pire c'est les "habitudes" parce que ce n'est jamais écrit, et ce n'est pas le genre de choses auxquelles on pense quand on pose toutes les questions en début d'année : est-ce qu'ici les parents ont l'habitude de venir te voir / te poser des questions / t'embêter le matin dans ta classe ou le soir à la porte? Est-ce que d'habitude ils aident les enfants à faire le travail ou pas? Est-ce que d'habitude les profs se retrouvent tous en récré ou est-ce que le tableau des services est respecté scrupuleusement (du genre, si tu n'es pas là aux récrés où t'es pas de service, on va t'en vouloir sans te le dire...)? Etc...

Gribouillé par titane à 21:31 - sur le terrain - 5 commentaires / contributions - Url [#]
Mots-clé associés: , ,
Et si t'as des amis qui touitent ou qui fessent les boucs, tu peux partager la bonne parole. Ou créer un beuze.

Commentaires, questions et autres participations

    C'est comme un stage filé, tous les jours, dans une école différente...l'angoisse quoi...merci pour tes conseils (on sait jamais, je sais pas encore ce qui m'attend à la rentrée...).

    Griffonné par Eolune, 07 juin 2008 à 23:44
  • Hello, très sympa ton blog... Etant PE2, je me sens très concerné par ton post.... Je sens bien que l'année prochaine, j'aurai 4 posts fractionnés....
    >_<

    Griffonné par laeti, 08 juin 2008 à 13:50
  • une bonne dose d'humour qui ne fait pas de mal en cette fin de PE2. Vive les fractionnés !

    Griffonné par alex, 08 juin 2008 à 14:31
  • Ah, pauvres PE2 sortants, tremblez! Les postes pourris vous attendent! niark niark!
    En fait c'est pas vrai, dans mon coin il y a pas mal de PE2 sortants qui ont leur classe en T1, et qui par contre se récupèrent des postes fractionnés pour l'année de T2 (année d'inspection, joie!). Ce fut mon cas...
    Mais il y a de bons côtés dans les posts fractionnés, comme je devrais le montrer dans un de mes prochains messages.

    Griffonné par titane, 08 juin 2008 à 21:06
  • Désolée syoka mais j'ai supprimé ton commentaire. Evite de mettre des gros mots en titre et tout ira bien (enfin si j'arrive à comprendre ce que tu dis, bien sûr).

    Griffonné par titane, 02 juillet 2008 à 18:42

Griffonner un commentaire, poser une question, nourrir mon blog